Modifications sur le site

Je viens de modifier le mode de fonctionnement du site pour ce qui est des inscriptions sur le calendrier du chalet.

En effet, le système avec trois personnes susceptibles de valider une inscription a très mal fonctionné et donné lieu au mieux à une absence d’échanges entre nous et trop souvent à des échanges peu courtois voire désagréables et donc hors de propos.

Maintenant, tout le monde peut voir le calendrier et notamment qui est inscrit. Tout le monde peut approuver une réservation.

En espérant que la gestion du calendrier retrouvera la sérénité, je reste à votre disposition pour faciliter l’utilisation par tous de ce bien précieux qu’est le chalet.

Chalet-plancher

Bonjour à tous,

Je viens de passer quelques jours au chalet et en ai profité pour poncer et traiter le plancher.

J’ai procédé par étapes. J’ai commencé par un test dans le séchoir et la salle de bains qui sont les pièces les plus exposées à l’humidité, tout en étant de petites tailles.

Après ce test concluant, la méthode retenue fut (i) ponceuse à bande pour faire le plus gros, (ii) ponceuse rotative excentrée pour les finitions, (iii) traitement au mélange huile de lin / essence de térébenthine, (iv) nettoyage au chiffon des traces de produits.

J’ai ensuite fait l’entrée qui était très abimée entre la porte et le tapis, ensuite pour ne pas faire de rupture esthétique, j’ai fait les chambres, la buanderie et les toilettes. Après un jour et demi, je me suis trouvé devant le dilemme suivant entamer la grande pièce ou non. J’ai pris des photos et vous comprendrez pourquoi j’ai fait le saut.

J’ai mis une seconde couche de traitement dans la cuisine, la salle de bains et les toilettes. Pour les finitions, mes grosses ponceuses ne me permettaient pas d’aller dans tous les recoins et je n’ai pas pris le temps de les attaquer à la main (j’y serais encore). De même, quand on fait le plancher, on a envie de faire les banquettes, les tables, les cloisons,… et pourquoi pas le plafond. En fait, ce qui nous sauve, c’est que personne n’a vu le chalet complètement neuf.

A remuer tout le chalet, j’ai trouvé pas mal de choses que je n’énumérerai pas et comme je n’ai gagné que 45 centimes, je n’ai pas toujours tout remis exactement en place…

Le résultat est assez agréable à l’œil … et aux pieds (plus d’écharde ni d’aspérité), ceux qui marchent à quatre pattes apprécieront doublement. Au nez, ça sent encore un peu le mélange mais ça n’est pas trop désagréable. Par exemple, j’ai traité la chambre, le soir, juste avant de me coucher et c’est tout à fait supportable.  

Au final, je pense qu’il faudrait quand même vitrifier l’entrée et le séchoir et conserver le reste ainsi. On verra à l’usage. 

Pour les entretiens prochains, on peut laver avec une serpillière et repasser du mélange huile / essence par endroits quand c’est nécessaire.

Attention, il y a des chaussures qui laissent des marques, notamment certaines semelles noires. L’idéal serait de circuler en chaussettes ou de prévoir d’avoir une paire de chaussures propres pour l’intérieur du chalet. Mais nous ne sommes pas sur les parquets cirés de Tante Berthe et il n’y a pas de patins comme au 1er étage du 18 rue Philibert de la Mare. On verra avec le temps et ce serait bien d’essayer de conserver au plancher son aspect naturel, propre et mat.

Tous les commentaires, propositions et observations sont les bienvenus. On ferra un point une fois que Vincent et Nicolas seront passés au chalet donc aux alentours de fin mars.

Bons séjours à tous

Etienne

PS : il est tombé 40 cm de neige lourde durant le weekend. Les pistes sont en excellentes conditions, la neige hors piste est lourde et collante.  

Le Môle

Depuis Fontaine que l’on atteint en voiture depuis Marignier par une route étroite et sinueuse, on atteint tout de suite les Granges. Vue magnifique sur le massif du Mont Blanc après seulement 30m de dénivelé.
Le chemin part ensuite en traversée dans le versant au-dessus de Fontaine. Au col on traverse à courbe de niveau jusqu’à la Lardère (buvette panoramique à ne pas manquer).
On monte au sommet par un chemin facile.
Descente au col par l’arête SW un peu raide mais sans difficulté. Retour aux Granges puis à Fontaine par l’itinéraire de montée.
Dénivelé 500 m.Randonnée facile et vue grandiose bien que le Môle soit assez éloigné du cœur du massif.
http://www.camptocamp.org/routes/302058/fr/le-mole-par-le-col-du-mole

4 septembre 2016 – Vincent, Mathilde, Louis et Etienne

 

Orionde

Montée depuis le Pré Marcel (au-dessus du Col des Mouilles). On quitte rapidement le chemin du refuge Jean Collet pour atteindre la crête qui descend d’Orionde et que le chemin suit. On arrive à une cabane à la sortie de la forêt sur la croupe, mal indiquée sur le carte. Ensuite le chemin est diffus mais le sommet évident.
Continue reading Orionde

Cime de la Jasse – Pic de Belle Etoile

Montée à la colonie du Pré de l’Arc en voiture (on gagne un peu de dénivelé) puis Habert d’Aiguebelle et montée à la cime de la Jasse par le Lac du Vénetier. Ensuite, on prend l’arrête qui passe d’abord à la Dent du Pra puis rejoint le Pic de Belle Etoile. Descente par le Col de la Vache puis Pas de la Coche. C’est long. 9h30 en tout.
Continue reading Cime de la Jasse – Pic de Belle Etoile

Tour du Ferrouillet et Pointe Sud

Pont de la Betta, Pas de la Coche, Brèche de Roche Fendue, Pointe S du Ferrouillet, retour par Lac de Crop.
Montée au Pas de la Coche, puis traversée pour contourner le Ferrouillet. Balisage bleu perdu un long moment. Il est plus facile de suivre les crêtes au début quitte à faire plus de dénivelé. Pas de neige, longue marche sur versant Sud jusqu’à la brèche, ce qui par temps caniculaire est un peu rude.
Continue reading Tour du Ferrouillet et Pointe Sud

Col de la Mine de Fer

Depuis le Pont de la Betta on suit le chemin du Lac de Crop (magnifique) que l’on passe rive droite puis on s’élève dans ce vallon glaciaire exposé Nord que l’on remonte rive gauche. Belle ambiance au pied du Ferrouillet.
L’objectif était le Pic de la Pierre mais le brouillard, le vent et le froid relatif nous ont fait rebrousser chemin.
Un peu de neige à la montée mais le névé est bien moins important que les années précédentes.

Dénivelé env. 1100m
21 juin 2015 – Etienne et Corinne

de Corbigny aux Carroz