Conflit de générations

Avec quelques amis, nous rédigeons une chronique de confinés qui est publiée sur un blog. Attention, ces chroniques ne sont pas des cours et ne relèvent pas de l’enseignement. Nous traitons de sujets divers en fonction de nos goûts personnels.

Je vous invite à lire un article sur le conflit de générations intitulé : « Sous bénéfice d’inventaire« . Il traite du problème économique des générations imbriquées et de son application dans la cas de l’épidémie de CoVid-19.

Par ailleurs, si vous êtes tentés de croire que le tabac vous protège de la CoVid-19, j’ai exprimé mes doutes sur la chose dans : « Coup de tabac sur le confinement« .

N’hésitez-pas à réagir en rédigeant des commentaires.

Où s’informer sur le coronavirus

Plusieurs élèves sont à la recherche d’informations de qualité sur le coronavirus, l’épidémie et le déconfinement. On peut le comprendre comme on peut comprendre que la vie confinée entre élèves dans les colocations ne facilite pas l’ouverture sur le monde.

Les élèves avec qui j’ai pu discuter aujourd’hui par visio-conférence se posent la question du déconfinement dans le cadre du lycée. Le problème est complexe car le lycée professionnel dont les classes comptent chacune une dizaine d’élèves au plus, partage les mêmes locaux qu’un collège aux classes plus nombreuses.

La cantine et l’internat posent des problèmes bien particuliers. Et pour ne donner qu’un exemple, un élève m’a dit : « C’est ma grand-mère qui m’amène au lycée. Que dois-je faire ? » Je ne sais pas et ce n’est pas à moi de donner un avis en la matière.

Ma seule recommandation est de faire confiance à la direction qui saura prendre les dispositions et précautions nécessaires à la préservation de la santé des élèves. Ne sachant pas quelle sera l’organisation adoptée, il est impossible d’avoir un avis plus construit à ce jour.

En attendant, il reste à s’informer.

Ma première recommandation -loin devant toutes les autres- est d’écouter en direct ou en replay les émissions de Nicolas Martin sur France Culture. Il anime La Méthode Scientifique tous les après-midi, et rassemble chaque matin dans la Radiographie du Coronavirus les résultats des études scientifiques publiées jour après jour. Les analyses sont rigoureuses et nuancées.

Pendant le confinement, France Culture produit des émissions destinées aux lycéens notamment à midi, une émission littéraire. Je recommande vivement d’aller fouiller sur leur site internet.

Pour des informations plus générales, les journaux comme Libération, l’Obs, Le Monde, Le Point et le Figaro (de gauche à droite sur l’échiquier politique) produisent des articles d’assez bonne qualité. Enfin, le journal La Croix a été primé meilleur organe de presse papier de l’année 2019 par CNews. C’est un journal catholique très apprécié pour son approche synthétique.

Méfiez-vous des articles à sens unique, privilégiez les prises de positions nuancées et argumentées. Si vous avez des questions sur les informations que vous lisez ou écoutez, n’hésitez-pas à en parler autour de vous. Je suis à votre disposition.

Il est une chose à peu près certaine, le risque pour un élève de déclencher un cas grave de CoVid-19 est très faible (à plus forte raison sur la courte période qui nous sépare des vacances), il est considérablement plus faible que pour les professeurs ou pour des personnes âgées (75 ans et plus).

Le confinement et l’adoption des gestes barrières ont été très efficaces pour contenir l’épidémie. Le déconfinement nécessite de continuer à appliquer les gestes barrières. Il semble que les masques aient une efficacité assez limitée, ils ne doivent pas nous dispenser des gestes barrières.

Que le risque soit faible ne vous empêche pas de rester prudents et vigilants. En attendant les consignes de la direction du lycée… bon courage pour la suite du confinement.

Les exponentielles, ça ne rigole pas

Le lundi 16 mars, le Président de la République a pris une mesure extrêmement grave en imposant le confinement des individus et donc une sorte d’arrêt de l’économie.

Nous sommes en guerre, en guerre sanitaire, certes : nous ne luttons ni contre une armée, ni contre une autre Nation. Mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable, qui progresse. Et cela requiert notre mobilisation générale.

Continuer la lecture de « Les exponentielles, ça ne rigole pas »

Enseignement en période de confinement

Durant la crise sanitaire du COVID 19, la période de confinement ne saurait être une période d’inactivité. Ce blog se transforme en réseau d’échange pour mes élèves du lycée professionnel de Varzy.

Ce blog est maintenant essentiellement consacré à cette mission.

Merci de votre compréhension.

Le retour des communs

Note de lecture de « Le retour des communs – La crise de l’idéologie propriétaire », ouvrage collectif rédigé sous la direction de Benjamin Coriat, professeur de Sciences économiques à l’Université Paris13, et publié en 2015 aux éditions Les Liens qui Libèrent. Cet ouvrage a été publié avec le soutien de l’Agence nationale de la recherche (ANR).

En 2009, l’Académie de Suède envoyait un double message au monde en choisissant Barack Obama, Prix Nobel de la paix, et surtout en décernant le Prix Nobel d’économie à Elinor Ostrom pour l’ensemble de ses travaux consacrés aux biens communs dont notamment son ouvrage de référence : « Governing the commons ». Continuer la lecture de « Le retour des communs »

Ruralité : quel avenir ?

René Souchon, inspecteur général de l’agriculture, ex-président du conseil régional d’Auvergne, ancien secrétaire d’Etat puis  ministre délégué chargé de l’Agriculture et de la Forêt, a publié en février 2017 chez les Editions de l’Aube, un ouvrage intitulé : « Ruralité : quel avenir ? ». Ce titre est complété par un sous-titre : « Citadins, cela vous concerne aussi. »

Beaucoup de longueurs dans cet ouvrage, surtout pour le lecteur qui ne serait pas familier avec les acronymes de la fonction publique territoriale. La glorification du concept de comité de pilotage ne semble pas suffisant comme base théorique pour un tel ouvrage. Mais on retiendra surtout des exemples pratiques opérationnels.

Ainsi je recommande les anecdotes de la troisième partie ; elles sont essentielles car elles dépeignent des succès de développement rural.

Le chapitre sur la révolution numérique m’a laissé sur ma faim. Comme toujours on ne voit pas de révolution exceptionnelle, une transition est nécessaire. On peut craindre de voir les vaches, les personnes âgées et les détenus se promener avec le même bracelet électronique…

Le sixième chapitre et la conclusion se lisent plus facilement.

Si ce livre a une qualité, c’est bien celle de montrer par l’exemple que les territoires qui ont choisi de prendre en main leur avenir, réussissent des paris impressionnants. Il nous dit également les nouvelles complémentarités qui existent entre métropoles et espaces ruraux, bref nous avons autant de cartes en main que les autres territoires.

Le livre fait notamment référence à la mission « Nouvelles ruralités » dont voici le rapport.

Un blog pour partager quelques idées

Je lance ce blog pour rassembler et partager quelques idées et commentaires sur l’actualité. L’observation de la société depuis un petit village de la Nièvre peut parfois déboucher sur des opinions originales et j’espère que le lecteur aura plaisir à les consulter.

Les commentaires sont autorisés et filtrés. Aucune contribution anonyme ne sera acceptée.

Bonne lecture.